top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurrb4821

Nutrition et émotions - "Que l'aliment soit ta première médecine" Hippocrate

Dernière mise à jour : 20 mars 2021

Selon l'OMS, une mauvaise alimentation constitue l'un des principaux facteurs de risque de nombreuses maladies chroniques, notamment les maladies cardio-vasculaires, le cancer, le diabète et d'autres affections liées à l'obésité. Mais il apparaît en plus, selon la revue European Neuropsychopharmacology, que l'alimentation influence la santé mentale et le bien-être. Aux USA et au Canada, on parle même de psychiatrie nutritionnelle..


Dès lors que la santé physiologique et la santé psycho-émotionnelle font un tout, il convient de surveiller de près son alimentation pour mieux gérer notre résistance au stress.


Cette notion, connue depuis des millénaires de la médecine traditionnelle chinoise est à présent validée par la médecine occidentale moderne: en effet, les neurosciences actuelles ont validé le fait que l'intestin est notre "deuxième cerveau". Il a ainsi été mis en évidence que c'est dans l'intestin que sont produits une grande partie des neurotransmetteurs comme la dopamine (hormone de la mise en action), la sérotonine (hormone du plaisir) ou encore la mélatonine (hormone du sommeil), des neuro-hormones qui vont guider nos humeurs et être à la source de troubles du comportement (émotivité exacerbée, agressivité, timidité extrême, etc.). Ainsi, un déséquilibre de la flore intestinale (microbiote intestinal) aura une forte incidence sur la sécrétion de ces neurotransmetteurs.



Pour faire face au stress, combattre une dépression et retrouver un équilibre émotionnel, n'hésitez pas à vous interroger sur votre alimentation et aller rencontrer un naturopathe qui dressera un bilan personnalisé

.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page